Intensification Agro Ecologique et Valorisation des Produits des Exploitations Familiales

Contexte: 

Lieu(x)  : Sénégal,  Région : Saint-Louis  Département : PODOR  Communes : Dodel, Namarel et Guédé

Pratiquées de façon conventionnelle, avec d’importants apports (chimiques, etc.), les cultures commerciales ne contribuent pas à conserver les écosystèmes déjà vulnérables. Cette situation est particulièrement préjudiciable aux petits producteurs disposant de petites exploitations et de peu de moyens. Il apparaît nécessaire d’initier des actions pour une agriculture intensifiée durable et la formation d’un agriculteur capable de produire suffisamment tout en protégeant l’environnement. La logique d’agriculture intensive actuellement pratiquée, pousse les ménages en situation de vulnérabilité à consacrer une partie importante de leurs ressources (déjà insuffisantes) à l’achat d’intrants chimiques (engrais, pesticides, autres fertilisants, etc.). La conséquence en est souvent une paupérisation croissante de ses exploitations familiales et une dégradation progressive des sols alluviaux de la zone (située dans la zone Walo, aux bords du fleuve Sénégal), qui nécessitent un bon drainage pour éviter la salinisation des terres après où au cours des opérations culturales.

Objectifs: 

Objectifs généraux :

  • Contribuer à lutter contre la pauvreté des exploitations agricoles familiales vulnérables ; 
  • Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages agricoles vulnérables ;
  • Renforcer la résilience des exploitations familiales face aux effets des changements climatiques et à leurs conséquences ;

 

Objectifs spécifiques :

Contribuer à l’émergence, l’adoption et la diffusion de pratiques agro-écologiquement intensive dans les exploitations familiales, favorisées par des modes de gestion et d’organisation adaptées.

Budget: 
302 136,30 €
Résultats attendus: 
  • Les exploitations agricoles familiales sont plus performantes grâce à l’adoption de pratiques agro écologiques innovantes augmentant la productivité ;
  • Les agro systèmes sont améliorés grâce à des pratiques et des modes d’organisation innovants des territoires ;
  • Les organisations de producteurs sont capables de mobiliser leurs membres, négocier les prix et intégrer les marchés ;
  • La sécurité alimentaire des ménages est renforcée grâce à la mise en marché de produits vivriers de meilleure qualité sanitaire et en quantité suffisante ;
  • Les capacités des agents des secteurs publics et privé chargés de l’appui-conseil aux agriculteurs sont renforcées, pour accompagner la transition agroécologique, par la formation et le renouvellement des méthodes ;
  • Les collectivités locales et services techniques sont sensibilisés pour une meilleure prise en compte de l’approche agroécologique dans l’élaboration et l’exécution des plans locaux de développement territorial.
Partenaires Financiers: 
Agence Française de Développement
Partenaire Techniques: 
IRAMINADES

Member Countries:

Mots Clés: