Le Bocage Sahélien en Partage (BSP)

Contexte: 

Lieux : Burkina Faso ; 3 régions

La moitié nord du Burkina Faso est fortement dégradée, au point que certains espaces, appelés zipellés, n’ont plus de végétation depuis plusieurs décennies et sont abandonnés par les familles paysannes. Cette absence de couvert végétal fragilise le sol, qui s’érode au fil des années, ce qui rend le travail agricole encore plus difficile et sujet aux aléas climatiques matérialisés par de très fortes pluies orageuses qui ravinent et emportent dans les cours d’eau la faible couche fertile des parcelles de culture. L’absence de végétation amplifie également l’érosion éolienne pendant la saison sèche et les éléments fins du sol (argiles, limons) se perdent en nuages de poussières sur des centaines de kilomètres. Beaucoup de familles rurales en viennent à considérer leur activité comme sans issue, ce qui amène chaque année plusieurs d’entre elles à préférer quitter leurs villages pour les villes ou pour d’autres régions voire d’autres pays aux conditions naturelles moins difficiles.

Objectifs: 

Objectifs Généraux :

  •  Contribuer à la lutte contre la pauvreté au Sahel dans le respect des Objectif de Développement Durable visant à protéger les ressources des générations futures.
  •  Renforcer la souveraineté alimentaire des familles paysannes sahéliennes par un système agricole et pastoral novateur résolument engagée dans la transition agroécologique à grande échelle.

 

Objectif Spécifique :

Assurer la reconnaissance du modèle, la promotion, la diffusion et l’appropriation du Bocage Sahélien auprès du plus grand nombre, à partir des acquis déjà obtenus en matière de pratiques agroécologiques intensives, productives et respectueuses de l’environnement.

Budget: 
304.996 €
Résultats attendus: 
  • Une étude des effets et impact du concept de Bocage Sahélien est réalisée de manière holistique (socio-anthropologie, agronomie, environnement et économie) puis ses résultats sont capitalisés et diffusés ;
  • Trois (3) nouveaux périmètres bocagers de 100 hectares chacun sont aménagés selon le concept du Bocage Sahélien ;  
  • La réalisation et la diffusion, par une équipe locale pérenne, de films didactiques pour la transmission et le partage des pratiques d’agroécologie bocagère sont assurées.
Partenaires Financiers: 
Agence Française de Développement
Partenaire Techniques: 
IRAMAVSF-TogoINADES
Durée: 
Mercredi, 3 juillet, 2019 - Mardi, 5 juillet, 2022

Member Countries: