La Cedeao renforce les capacités des acteurs du Projet régional de promotion de l’agriculture intelligente face au climat (AIC).
Vendredi, 5 mai, 2023 - 14:30

Du 04 au 11 mai 2023, l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation de la Cedeao organise, au Niger en collaboration avec l’Alliance Bioversity International & CIAT, une série de quatre (04) ateliers thématiques sur l’AIC pour le renforcement de capacités des acteurs du Projet régional de promotion de l’AIC en Afrique de l’ouest.

L’objectif général de ces ateliers est d’améliorer les connaissances et renforcer les capacités techniques des acteurs nationaux et de terrain du projet AIC en Afrique de l’Ouest pour la formulation, la mise en œuvre de projets climato-intelligents et les approches intégrées et participatives.

De manière spécifique, il s’agit d’aborder au niveau national à Niamey, deux (02) sessions thématiques majeures que sont (1) la formulation et la mise en œuvre de projets climato-intelligents, (2) les approches intégrées et participatives. Les principaux bénéficiaires sont les cadres et agents de la communauté locale/municipalités locales, les techniciens nationaux (agriculture, eau, élevage, environnement, forêt), les représentants d'OSC et d'ONG et les représentants des organisations paysannes. De même, le niveau régional à Dosso couvrira ces mêmes sessions thématiques avec un accent particulier sur les approches villageoises et les échanges d’expériences. Les ateliers seront appuyés, par ailleurs, par l’organisation d’une tournée de visite de terrain et d’échanges sur les pratiques d'adaptation aux changements climatiques en agriculture.

Dans cette perspective, un programme de formation a été élaboré par l’Alliance Bioversity International & CIAT au bénéfice de près de cent (100) cadres des différents ministères et communautés vivant dans la zone d’intervention du projet.

Pour le coordonnateur du Projet AIC, M. Jacques André NDIONE, « il est important de renforcer les capacités des acteurs sur des notions aussi capitales que pratiques qu’est l’Agriculture intelligente face au climat, au regard non seulement des enjeux de co-bénéfices tant en matière d’adaptation que d’atténuation, mais surtout travailler en co-construction avec le capital humain des ministères et les communautés à travers la formulation de projets AIC spécifiques aux contextes des différents pays d’intervention ». Dans le même prolongement, Dr Robert Zougmoré, chercheur principal en AIC et coordonnateur du programme AICCRA (Accélérer les impacts de la Recherche sur le Climat du CGIAR) à l’Alliance Bioversity International & CIAT, rappelle que « l’Agriculture intelligente face au climat offre aujourd’hui d’immenses possibilités pour faire face aux changements climatiques. Elle exige toutefois un bilan critique des pratiques en vigueur qui sont prometteuses pour l’avenir ainsi que des facteurs institutionnels et financiers qui favorisent l’adoption de l’AIC, toutes choses qui sont ciblées par le projet régional ARAA/AIC ».

Cet état de fait implique la promotion, la relance et la reproduction, à plus grande échelle, des savoirs traditionnels et locaux déjà existants et potentiellement AIC d’une part et la facilitation de la diffusion des technologies nouvelles d’autre part.

Pour rappel, l’Afrique de l’Ouest fait partie des régions du monde les plus vulnérables aux effets de la

variabilité et des changements climatiques. Les phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes tels 

que les sécheresses, les inondations dévastatrices, les pluies torrentielles, les vagues de chaleur, sont devenus récurrents et mettent en péril la productivité agricole, les écosystèmes ainsi que la sécurité alimentaire et la vie de milliers de ménages.

Face à ce défi, la Cedeao s’est appuyée sur sa Politique agricole (Ecowap) adoptée en 2005 et complétée par son programme stratégique sur la réduction de la vulnérabilité et l’adaptation aux changements climatiques, pour lancer, en juin 2015, l’Alliance ouest africaine pour l’Agriculture intelligente face au climat (AIC). Cette Alliance contribue aux efforts africains visant l’adoption des pratiques d’AIC par 25 millions de ménages d’ici 2025.

Entre autres initiatives, la Cedeao met en œuvre, en partenariat avec le Cilss et l’Alliance Bioversity International & CIAT à travers le programme AICCRA, le Projet régional de promotion de l’Agriculture intelligente face au climat en Afrique de l’Ouest. Ce projet de trois (03) ans est financé par le Fonds d'Adaptation à travers la Banque ouest africaine de développement (BOAD), et exécuté par l’ARAA, dans le cadre de l'Alliance ouest africaine de l'Agriculture intelligente face au climat. Il vise d’une part à réduire la vulnérabilité des agriculteurs et des éleveurs face à l’augmentation des risques climatiques qui entravent la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et à renforcer la génération de revenus et la préservation des services écosystémiques dans les communautés démunies d’autre part.