Le Salon bétail viande de l’Afrique de l’Ouest (Sibvao) est officiellement ouvert !
Jeudi, 27 avril, 2023 - 20:30

Au nom du ministre empêché, le Directeur de Cabinet du ministre de l’élevage et des ressources halieutiques de la Côte d’Ivoire, Monsieur Gouromenan Kouakou Assoumany a procédé ce matin à l’ouverture officielle dudit salon au Palais de la Culture de Treichville, Abidjan. C’était en présence d’autres officiels comme, entre autres, Madame l’Ambassadeur de la Suisse en Côte d’Ivoire,  Madame Anne Lugon-Moulin dont le pays finance en majorité l’organisation et la tenue du salon, le Président du Conseil d’administration de la Cofenabvi (Confédération des fédérations nationales de la filière bétail et viande de l’Afrique de l’Ouest), Monsieur Issaka Sawadogo, les représentants du Premier ministre de la Côte d’Ivoire et de Madame la Commissaire de la Cedeao en charge des affaires économiques et de l’agriculture.

Les différents intervenants se sont félicités du fait que l’appui financier de la Coopération suisse, à travers le Projet Pacbao (Programme d’appui à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest), aie facilité la tenue de cette deuxième édition du Sibvao, une opportunité de modernisation de l’équipement et de tout le secteur bétail-viande de la région. C’est aussi un accélérateur du renforcement de capacités des institutions impliquées dans l’organisation du Sibvao 2023.

Pour les responsables de la Cofenabvi, il faut institutionnaliser le Salon bétail-viande de l’Afrique de l’Ouest pour lui permettre de jouer le rôle qui est le sien. Pour l’Aoctah (association ouest-africaine du commerce transfrontalier des produits alimentaires agro-sylvo-pastoraux et halieutiques), co-organisatrice dudit salon, le thème de cette édition « Chaîne de valeur Bétail-Viande, levier pour accroître le commerce régional et la création d’emplois en Afrique de l’Ouest dans un contexte d’insécurité » est interpellateur. En effet, on ne peut pas promouvoir véritablement le commerce intrarégional du bétail/viande tant que l’on ne règle pas le problème de l’insécurité grandissante dans la sous-région.

L’ouverture du salon a été suivie d’une visite de stands et de l’espace de la Foire aux Camélidés. La conférence inaugurale sur les initiatives régionales en cours dans le secteur et les panels 1 et 2 sur l’employabilité des jeunes dans le secteur et les défis du développement et de la croissance de la chaine de valeur bétail/viande en Afrique de l’Ouest, Mauritanie et Tchad, sont prévus pour commencer demain matin. L’accès au salon est libre et gratuit.

Pièce jointe / A Télécharger: 
Icône PDF Communiqué de presse