Les Panels et ateliers thématiques drainent du monde
Vendredi, 28 avril, 2023 - 17:15

Pour compléter l’aspect exhibition du salon, les panels et ateliers thématiques du Sibvao qui ont démarré ce matin drainent beaucoup de monde. Les échanges tournent au tour de l’environnement politique régional et national, notamment les politiques encouragées, développées et en cours de mise en œuvre sous le leadership des Commissions de l’Uemoa et de la Cedeao, du secrétariat exécutif du Cilss et aussi sous la responsabilité des Etats membres. Il s’agit entre autres, des nombreux projets, programmes et autres initiatives en cours au double niveau régional et national avec l’appui des partenaires techniques et financiers.

Les panels et ateliers abordent également les défis du secteur et les plaidoyers et solutions à envisager pour juguler et résorber les nombreuses crises. Au titre de ces préoccupations, on peut retenir à titre d’exemple, la chaîne de valeur production/transformation/commercialisation, les conflits éleveurs/agriculteurs, la santé animale, les tracasseries douanières et routières aux frontières, l’accès au financement, l’investissement des jeunes dans ledit secteur et la professionnalisation du secteur bétail/viande dans son ensemble.

Les thématiques prises en charge par les panels et ateliers sont, entre autres, l’employabilité des jeunes dans ledit secteur, les défis du développement et de la croissance, les vertus du lait et de la viande du chameau et du dromadaire, les stratégies de mutualisation des actions des organisations régionales et de mobilisation des ressources, les vols et abattage clandestin du bétail, le renforcement de capacités des éleveurs, l’économie fourragère, etc.

Pour les animateurs et facilitateurs des panels et ateliers, notamment ceux des Commissions de l’Uemoa et de la Cedeao, la région a un intérêt particulier à développer le secteur de l’employabilité des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique afin de combler les déficits. A titre de comparaison, la consommation du bétail dans la région représente 15 kg par an et par personne comparativement à 86,3kg en France et 75,5 kg aux Etats Unis, celle de la volaille est de 3 kg par personne et par an comparée à 20 kg par personne et par an en France. Pour le poisson, la consommation régionale est d’environ 14,7 kg par an et par personne par rapport à 20,2 kg par an et par personne en moyenne au niveau mondial.

A cet effet, il faut valoriser le potentiel existant dans le secteur bétail/viande (2ième produit des échanges en Afrique de l’Ouest et au Sahel). Le développement du secteur passe nécessairement par la jeunesse qui représente plus de 50% de la population régionale. Il doit se bâtir avec et à partir des jeunes. Par ailleurs, les initiatives ne peuvent pas être pérennes si la région ne parachève pas le processus de structuration de la filière bétail/viande dont, entre autres, la promotion des produits animaux locaux.

La Cofenabevi doit également se soumettre à un exercice de réorganisation au niveau intentionnel avec un plan de structuration et d’opérationnalisation actualisé. Il faut valoriser davantage les interprofessions.

Pour rappel, le Sibvao 2023 est financé majoritairement par la Coopération Suisse à travers le Projet Pacbao (Programme d’appui à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest) et co-organisé par la Cofenabvi (Confédération des fédérations nationales de la filière bétail et viande de l’Afrique de l’Ouest) et l’Aoctah (Association ouest-africaine du commerce transfrontalier des produits alimentaires agro-sylvo-pastoraux et halieutiques). Le thème central de cette édition du Sibvao (Salon international bétail Viande de l’Afrique de l’Ouest) qui est une plateforme spécialisée des acteurs de la chaîne de valeur Bétail-Viande en Afrique de l’Ouest est « Chaîne de valeur Bétail-Viande, levier pour accroître le commerce régional et la création d’emplois en Afrique de l’Ouest dans un contexte d’insécurité ».

Pièce jointe / A Télécharger: 
Icône PDF Communiqué de presse