• Programme régional d’appui aux organisations professionnelles paysannes (PRAOP3)

    Programme régional d’appui aux organisations professionnelles paysannes (PRAOP3)

    • DuréeFévrier 2022 - Décembre 2026
    • Pays MembresBurkina Faso, Bénin, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, Gambia, Ghana, Guinée Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo, Guinée
    • Liens externes du projet
    • Partenaires FinanciersLa Coopération Suisse pour une contribution de 5 910 000 000F CFA, La Commission de la CEDEAO pour une contribution de 1 407 246 600F CFA et des bénéficiaires pour une contribution de 331 404 600f CFA
    • Partenaire TechniquesDDC
    • Budget7 648 651 200 f CFA
    Découvrir plus d’indicateurs concernant le projet

Loffensive régionale pour la promotion des chaînes de valeur du lait local en Afrique de lOuest, lancée par la CEDEAO en 2016, offre lopportunité dactions structurées visant à améliorer la situation et à protéger le marché local du lait. Cette stratégie a pour vision « Une Afrique de l'Ouest qui émerge parmi les bassins laitiers du continent africain et accroît progressivement sa contribution aux échanges régionaux de produits laitiers d'origine communautaire ». Elle vise à exploiter le potentiel régional pour réduire le déficit actuel en doublant, à lhorizon 2030, le volume de la production de lait frais local pour le porter à 10 milliards de litres par an.

Outre la stratégie sur loffensive lait local, la CEDEAO sest dotée dune stratégie régionale dappui à lemployabilité des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique. Cette stratégie a pour objectif général de « faciliter le maintien et linsertion socio-professionnelle des jeunes (hommes et femmes) dans le secteur agro-sylvo-pastoral, halieutique et les chaines de valeur agroalimentaires pour : (i) réduire le sous-emploi et le chômage des actifs et, (ii) minimiser lexode rural et les migrations incontrôlées ». Un des principaux résultats attendus de cette stratégie à lhorizon 2030 est quau moins 30% des jeunes qui arrivent par an sur le marché de travail sont insérés dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique et les chaines de valeur agroalimentaires.

La troisième phase du Programme Régional dAppui aux Organisations Paysannes (PRAOP 3) sinscrit dans la mise en œuvre combinée des deux programmes dinvestissement prioritaires élaborés pour opérationnaliser les stratégies régionales décrites plus haut : lOffensive régionale pour la promotion des chaines de valeur du lait local et, lemployabilité des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique. Elle vise à contribuer à l'augmentation substantielle des investissements dans les chaînes de valeur du lait local pour accroître les opportunités de création d'emplois au profit des jeunes en chômage ou en sous-emploi, dans une perspective de décélération de lexode rural et de l’émigration non contrôlée en Afrique de l'Ouest.

Cette phase sappuiera sur les initiatives et expériences ayant connu un certain succès dans les pays de la sous-région. Pour répondre à ces attentes le programme est subdivisé en trois composantes que sont :

  • La promotion des modèles technico-économiques de renforcement de lemployabilité des jeunes dans les chaines de valeurs ASPH et la promotion de lait local
  • La création dun environnement favorable au développement des chaines de valeur sur le lait local
  • Le renforcement des capacités opérationnelles et de pilotage stratégique de lECOWAP.

Contribuer à réduire l’exode rural et l’émigration incontrôlée des jeunes à travers leur insertion professionnelle dans le secteur agrosylvopastoral et halieutique et dans les chaines de valeur agroalimentaires en Afrique de l’Ouest et au Tchad.

Objectifs spécifiques

icon01.
 Réduire le sous - emploi et le chômage des actifs.
icon02.
 Minimiser l’exode rural et des migrations incontrôlées.

La mise en œuvre opérationnelle de ce projet s’articule autour des entités suivantes :

icon
L'ARAA, bras technique de la CEDEAO / DADR, sera l'unité coordinatrice pour la mise en œuvre du programme ; elle se dotera d’une unité légère de gestion du programme. Les modalités d’appui aux activités des Etats, organisations socioprofessionnelles et secteur privé sont basées sur le mécanisme de fonds compétitifs. L’ARAA lance des appels à proposition de projets et se charge de l'analyse technique et administrative des dossiers soumis.
icon
A travers les mécanismes d’appels à proposition, les fonds seront accessibles à tous les acteurs du secteur agricole qui auraient de bonnes propositions sur les enjeux de l‘emploi jeune dans la filière lait local.
icon
Le projet contribuera également à des interventions dans les pays qui seront nourries par les bonnes expériences capitalisées au niveau régional au profit de l’ensemble des pays de la CEDEAO. Les parties prenantes bénéficieront aussi des activités de protection du marché régional, des opportunités de formation, d’information et d'accès aux connaissances scientifiques et techniques, aux jeunes désireux de s'employer dans les chaines de du lait local.

Résultat 1

  • les opportunités d’emplois décents et rémunérateurs pour les jeunes (hommes et femmes) dans la filière lait local sont accrues, grâce aux projets pilotes

Résultat 2

  • les performances techniques et économiques des chaînes de valeur du lait local sont améliorées, à travers l’accroissement de la productivité et de la production laitières des systèmes d’élevage, l’augmentation des volumes de lait collectés et transformés et, un meilleur accès au marché des produits laitiers locaux

Résultat 3

  • les conditions d’émergence de chaînes de valeur du lait local performantes et pourvoyeuses d’emplois pour les jeunes sont améliorées

Résultat 4

  • le financement des programmes mobilisateurs des OPR sur l’employabilité des jeunes est renforcé

Résultat 5

  • des modèles technico-économiques de renforcement de l'employabilité́ des jeunes dans la chaîne de valeur sur le lait local sont développés

Résultat 6

  • les capacités des jeunes à s’insérer dans les modèles technico-économiques des chaînes de valeur du lait local sont renforcées et

Résultat 7

  • les capacités organisationnelles de la CEDEAO/DADR sont renforcées : pilotage stratégique, mobilisation des ressources, mise en œuvre des projets

Les jeunes hommes et femmes âgés de 18 à 35 ans de lespace CEDEAO et du Tchad.

Les bénéficiaires indirects sont : les consommateurs, les États, les distributeurs dintrants, les prestataires de service, etc.

La Commission de la CEDEAO et plus spécifiquement la Direction Agriculture & Développement Rural (DADR) et son agence dexécution, lAgence

Régionale pour lAgriculture et lAlimentation (ARAA).

Projets de l'ARAA